Eric Peyron

Scénariste et lettreur en auto-édition, Eric Peyron a créé le premier album de Rage avec le dessinateur de comics Thony Silas. Edité en 2012 sous le label Glyphs Productions, ce premier album fait partie des bibliothèques de nombreux éditeurs numériques. Il est également disponible en version imprimée sur Amazon et dans de nombreux festivals de BD et fêtes du livre.

Après cette première BD, Eric Peyron a lancé deux séries parallèles avec les dessinateurs Alan Quah, Stéphane Degardin, Yonami et Alex Nascimento : la série Rage, avec deux premiers numéros parus en 2016, et la série Worlds of Rage, anthologie d’histoires courtes, dont beaucoup se déroulent dans l’univers de Rage, avec un premier numéro paru en décembre 2016.

Le premier album de Rage et le Portfolio Rage 2012, tous deux dessinés par Thony Silas, sont proposés à la vente en festival, ainsi que les deux premiers numéros de la série Rage, dessiné par Alan Quah, Stéphane Degardin et Alex Nascimento. Le premier poster de Rage dessinée par le dessinateur de comics Carlos Paul est également vendu exclusivement en festival.

Les numéros 3 et 4 de Rage sont en cours de production, et devraient être édités dans le courant de l’année, de même que les numéros 2 et 3 de Worlds of Rage. Pour plus d’informations, dont les biographies des artistes et les notes d’intention sur les différentes séries, connectez-vous au Rage Website : http://www.ragewebsite.fr

 

Morgil

Morgil est une dessinatrice qui produit essentiellement des œuvres médiévales fantastiques.  Elle a créé sa petite structure d’édition : Obsidiurne sous laquelle elle travaille actuellement avec Skaldgard sur des projets BD auto-édités comme « Héritage » (financé avec succès l’année dernière sur Ulule), une Bd tout à l’aquarelle, « Le Dévoreurs de Temps », une bd format comics et « Un secret bien gardé » 

Elle espère à long terme continuer à partager ses histoires et son univers fantasy !

Découvrez son travail sur : https://www.facebook.com/Morgil.Obsidiurne

Chaloup

J’ai toujours voulu être « pompier- cosmonaute », « cow-boy-vendeuse de crêpes », « coiffeuse de carottes – peintre sur boîte de thon ». Jamais, jamais je n’ai pensé à être « croque-mort- vendeuse de boutons  » ou architecte. Je suis donc finalement devenue architecte, ce qui a surpris tous ceux qui voulait me voir devenir coiffeuse de carottesQuelques années plus tard j’ai changé de cap et J’ai renoué avec mon goût prononcé pour les métiers composés improbables. J’exerce donc la très très douce profession de « prof d’arts appliqués – intervenante arts-plastiques – illustratrice ». Un métier fait sur mesure pour bibi par le tailleur de métier.
J’ai eu le plaisir très grand de travailler avec Lorette Berger sur 4 ouvrages jeunesses : « Graines de Pissenlits », « La Princesse Palatine », « On a perdu le Père Noël » et « La Machine à Cadeaux (en panne) » tous paru aux éditions ThoT depuis 2012 .
Tout son univers sur : www.chaloup.fr

Bérik

Frédéric Bergèse a baigné dans la BD assez tôt. Son père, Francis, avait repris les aventures de Buck Danny en 1982.

Cependant, Frédéric ne pensait pas du tout à faire ce métier. Il veut être metteur en scène de cinéma.

Un soir à Paris, il accompagne ses parents à un dîner chez Jean-Michel Charlier. C’est ici qu’il tombe sur un album de Frank Margerin. Il le dévore et éclate de rire à chaque page. En rentrant chez lui avec son album gentillement offert par le scénariste de Blueberry et autres succès sous le bras, il veut faire rire à travers des cases. Jean-Michel Charlier et Frank Margerin auront sans le savoir encore fait naître une vocation…

Il commence comme coloriste sur Buck Danny, Biggles et d’autres séries mais il va bientôt dessiner et scénariser…

En rencontrant Jean-Louis Pesch, il collabore sous le pseudo Bérik à la série culte Sylvain et Sylvette. Il signe en 2003 le tome 46 sur lequel il réalise pour la première fois le scénario et les dessins sous la supervision de Jean-Louis. Pour l’anecdote, son père signera également son premier scénario de Buck Danny sur le tome 46…

Jean-Louis Pesch, Bérik et Bélom collaborent sur les albums par alternance ou ensemble.

Le dernier album sorti de Bérik est le tome 61 paru en 2015, aujourd’hui Bérik se consacre à sa nouvelle série : Sorcel Story.

Suivez-le sur : https://www.facebook.com/Sorcelstory/

Cyrielle

Je m’appelle Cyrielle et je suis illustratrice/autrice professionnelle depuis 2006.

A la suite d’un BAC littéraire, j’ai suivi une formation à l’Ecole Emile Cohl (Lyon). Après 4 ans d’études et un diplôme en poche, je me suis lancée dans l’aventure.

Depuis, je travaille sur tous types de projets et pour différentes maisons d’édition. Je fais à la fois de l’illustration (Magnard, Fleurus, Hatier, Gründ, Bordas, Editions du Sed, Playbac, Panini, Nathan, Milan etc.) et de la bande dessinée (Kana/Dargaud, Miss Jungle, Delcourt, etc).

En fonction du projet sur lequel je travaille, je dessine soit à l’aquarelle, soit à l’ordinateur.  J’aime varier les techniques et parfois aussi les mélanger !

Découvrez son travail sur son Blog : http://journalcyrielle.canalblog.com

 

 

Charline

Découvrez notre invitée d’honneur : Charline

Charline est une illustratrice d’origine normande, passionnée par     l’Imaginaire et l’imagerie médiévale. Depuis l’enfance, celle-ci développe un univers graphique étonnant empli de détails et de chimères. Inspirée par la nature, elle privilégie comme technique l’aquarelle qui lui permet de créer des atmosphères particulières et poétiques.

Réalisant diverses collaborations éditoriales en jeunesse, féerie, BD ainsi que CD musicaux, elle travaille également avec sa collègue Evelyne à la plume.

Vous pouvez retrouver son travail sur le site : http://le-monde-feerique-de-charline.fr

Rémi Masson

Je suis né en Haute-Savoie, plus précisément à Annecy, en 1983.
Depuis mon enfance je ressens une attirance particulière pour les milieux sauvages et mystérieux. Poussé par ma curiosité j’ai commencé très tôt l’exploration en apnée des grands lacs alpins (Annecy, Bourget…) ainsi que des torrents et lacs de montagne. J’exerce principalement dans les Alpes (région Rhône-Alpes) où je réside.

L’apnée est la façon la plus naturelle de pratiquer la plongée. Elle permet une liberté totale de mouvements et n’effraie pas les poissons. J’apprécie également l’aspect sportif de cette approche. Pour ces différentes raisons, depuis maintenant 15 ans, mes plongées se font uniquement en apnée, généralement entre 1 et 20 mètres de profondeur.

Émerveillé par la beauté de ce monde caché sous la surface, la photographie s’est imposée à moi comme le moyen de partager mes découvertes. J’essaie ainsi de rendre dans chaque photo un peu de l’émotion que je ressens lorsque je pénètre cet univers particulier des eaux douces. Bien sûr, celles-ci n’ont pas la limpidité des océans, mais, étrangement et de façon difficilement explicable, c’est justement ce voile de mystère qui en fait le charme.

Vermine 01

Graphiste et illustrateur free-lance depuis une douzaine d’année, je réalise des affiches illustrées (Festival Br’ain de cirque, Festival le Tour du lapin), des jacquettes de CD ( Mascarade) et des illustrations pour la communication et la presse. Je suis un grand fan de BD depuis toujours et ai appris à lire sur Gaston Lagaffe.

Très inspiré du cartoon, des séries comme les Simpson et Futurama, mon style en vectoriel vient de mon métier de graphiste PAO (Publication assisté par ordinateur pour la presse).  J’ai participé aussi régulièrement au magazine Science&Vie Découverte pour qui j’ai fait des illustrations et des couvertures.

Je travaille actuellement à un nouveau projet « En attendant Clément »

J’ai également participé à des collectifs BD  : Egoscopic 1,  2 et 3 ( éditions FGH), Laurence Coquine ( éditions Tankafair) et Rien vu, rien entendu (édition les points sur les i), Kazoum ( éditions céléphaïs ) ainsi qu’au défunt magazine Strip 9. J’ai été à l’origine du fanzine Grüik qui a sorti 7 numéros avant de couler.

Victor Walou coince la bulle , aux éditions Pat à Pan, est ma première BD, maintenant épuisé. La suite, Victor Walou (Après moi le Déluge) est sorti chez YIL en 2016

http://vermine01.strikingly.com/

 

Nathalie Bergèse

Dessinatrice autodidacte et sensible à la préservation de notre biodiversité, j’ai décidé de me remettre à dessiner et à sculpter en 2013. Ce choix est apparu comme une nécessité, une urgence d’agir pour notre planète. En effet, chaque jour la liste des espèces menacées d’extinction s’allonge : mammifères, oiseaux, amphibiens, invertébrés, reptiles, poissons mais aussi plantes et arbres.  Oscillant entre désespoir, colère devant tant de destruction et courage, espoir devant tant de personnes qui se mettent en mouvement vers le changement, j’ai ressenti le besoin de verser à mon tour une goutte d’eau dans cet océan de vie qu’une part de l’humanité s’évertue à dessécher.

Je ne dessine que des espèces menacées d’extinction, inscrites sur la liste rouge de l’UICN (Union Internationale pour la Conservation de la Nature), le plus souvent en noir et blanc et en portrait serré pour tenter de créer une intimité. Mon objectif est de rappeler le danger qui pèse sur certaines espèces.

De dessiner ces animaux avec affection, de passer des heures à essayer de leur donner vie du bout de mes doigts, de me rapprocher d’eux dans cette intimité créatrice, qui est si particulière, me permet de garder l’illusion qu’il est peut-être encore temps d’agir pour leur préservation.

http://nathaliebergese.jimdo.com/

Chris Regnault

Né le 14 novembre 1982. Il réside actuellement à Lyon après une enfance en Bourgogne. Il suit ses études à Lyon et commence sa carrière dès 2006 en réalisant des illustrations pour le jeu de rôle (2d Sans Face), la presse vidéoludique (Ankama – Dofus – IG Mag), la caricature et aussi la bande dessinée institutionnelle (Une Bulle en Plus). Il signe son premier album aux éditions Glénat en 2012 (Chasseurs de Scoops) pré-publiée dans l’Echo des Savanes. En 2014 il réalise l’un des premiers tome de la collection « Ils ont fait l’Histoire » (Glénat): Philippe le Bel. Cet album l’amène à travailler en tant que storyboarder sur d’autres projets pour le même éditeur (Elisabeth Ière, Waterloo, Clémenceau…) et enfin sur l’Homme Invisible, dyptique à paraître en 2017, qu’il réalise aux côté de Dobbs pour la collection Wells.

https://www.facebook.com/Bisfrenchartist/
http://bisart.deviantart.com/